La fin de la démocratie française ?

Communiqué de presse 5 novembre 2021

Source : openclipart.org

La Loi sur la prorogation de l’état d’urgence et du passe sanitaire a été votée par 118 députés sur 577 : c’est la mort de la démocratie française !

Députés, où étiez-vous vendredi matin 5 novembre alors que devait se décider, à l’Assemblée Nationale, la prorogation de l’état d’urgence et du passe sanitaire ?

Le projet de loi, pourtant massivement rejeté par le Sénat la veille, jeudi 4 novembre 2021, aurait dû, dans une démocratie digne de ce nom, faire l’objet d’un débat réel et contradictoire dans une Assemblée Nationale au grand complet.

Au lieu de cela, ce vendredi matin, alors que le vote se tenait à une heure parfaitement décente, seuls 207 élus du peuple étaient présents dans l’hémicycle.

Ce qui veut dire que 370 députés, plus que correctement rémunérés par les contribuables pour les représenter, n’ont même pas daigné se déplacer. C’est une honte pour notre démocratie.

Si ces députés se sont absentés parce qu’ils subissent des pressions et qu’ils craignent des représailles, il leur revient de s’en ouvrir publiquement au lieu d’opposer cette pseudo-résistance passive, absentéiste et parfaitement inutile.


Sur les 207 députés présents, 118 ont accepté d’obéir servilement aux ordres donnés par LREM et par Monsieur Castex, chef du gouvernement, venu en personne le 3 novembre dernier hurler ses consignes de vote dans l’hémicycle : jamais collusion des pouvoirs n’aura été aussi flagrante.

Le pouvoir législatif est purement et simplement annihilé en France depuis au moins 2 ans, et la Vème République manifeste par là de façon criante sa faiblesse institutionnelle…

Aux 89 députés courageux qui ont voté contre ce projet de loi nous adressons notre entier soutien.

Ce projet de loi, aussi scélérat qu’injustifié, est très manifestement motivé par des considérations électoralistes : annuler les élections législatives et présidentielles pour cause de « pandémie » ou mieux, les organiser en choisissant ses électeurs au moyen des restrictions imposées par le passe socio-économique de contrôle dit « passe sanitaire », voilà une excuse en or pour les apprentis dictateurs qui souhaitent conserver le pouvoir en évitant la sanction des urnes ! Le sénateur Philippe Bas n’a pas mâché ses mots à ce sujet lors de cette allocution : https://www.youtube.com/watch?v=pqKz1jO4sUM

Nous appelons nos concitoyens et tous les élus fidèles aux valeurs de notre belle République moribonde à se ressaisir. Il est plus que jamais temps – s’il n’est pas déjà trop tard – de se mobiliser contre ce gouvernement et contre un Président qui s’est arrogé les pleins pouvoirs au mépris de tout fonctionnement démocratique digne de ce nom !

ERL !

Libertés !

Laisser un commentaire