Motion de Censure

Liberté ! Liberté ! Liberté !

Le syndicat ERL ! appelle à une motion de censure contre le gouvernement Castex et à la destitution du Président Macron

Comme des millions de citoyens français, notre syndicat a appris le 4 janvier 2022 que le Président de la République Emmanuel Macron avait un bien étrange objectif politique pour les derniers mois de son mandat : « emmerder les non-vaccinés »[1]. Pire encore, assénant que ses opposants étaient des « irresponsables », il allait jusqu’à affirmer que « un irresponsable n’est plus un citoyen ». Le même était jadis contre la déchéance de citoyenneté des terroristes. Ces propos, défendus par le Premier ministre Jean Castex devant l’Assemblée et le Sénat, sont en réalité indignes de la fonction de Président de la République Française. Diviser pour régner semble être la seule stratégie envisageable par Emmanuel Macron, incapable jusqu’au bout de son mandat d’habiter le costume présidentiel.

« Crédit » vaccinal renouvelable comme condition de la citoyenneté française


Si le propos est ordurier, l’intention l’est encore plus : « emmerder » (sic) les citoyens dits « non-vaccinés », c’est-à-dire priver d’accès aux loisirs, aux soins et peut-être bientôt aux commerces, y compris de première nécessité[2], tous ceux qui ne seraient pas à jour de leur énième dose. Car ne nous y trompons pas : les doubles vaccinés qui ne feraient pas leur 3e dose, les triple vaccinés qui ne feraient pas leur 4e, et ainsi de suite, auront tôt fait de tomber dans la catégorie des parias. C’est comme un crédit renouvelable : cela ne s’arrête jamais. En réalité, tous les Français sont visés ! Si bien qu’à terme, les droits les plus élémentaires des citoyens français seront conditionnés à la répétition d’un geste médical qui devrait pourtant rester secret : il relève du seul accord de chacun, en concertation avec son médecin. Conditionner la citoyenneté et la vie sociale des Français à un abonnement vaccinal forcé est inadmissible.

Acharnement

Pourtant, le Président de la République, le gouvernement Castex et trop d’élus LREM persistent, et se livrent depuis plusieurs semaines maintenant à la désignation d’un bouc émissaire, le « non-vacciné », à la vindicte populaire. Irresponsable, dangereuse et totalement infondée, cette attitude indigne abîme la fonction politique qui a été confiée à ces personnes et menace directement la cohésion et l’avenir de notre pays ainsi que la survie de notre République démocratique.

Appel aux députés et aux sénateurs : représentants et garants de la liberté de TOUS les citoyens français, sans discrimination   

Le projet de loi du passe vaccinal s’avère ainsi être une basse manœuvre politicienne d’un pouvoir aux abois, qui vise à confisquer les élections de 2022. Contrairement à cette position, la syndémie de la Covid-19 nécessite des mesures médicales adaptées à chaque Française et Français, sans pression étatique, en fonction du profil de chaque patient et après avoir recueilli son consentement éclairé. Les vaccins actuels ne sont pas efficaces. La preuve : les contaminations n’ont jamais été aussi hautes. Ce stakhanovisme vaccinal administratif, uniformisé est d’autant plus criminel que les données de pharmacovigilance sont peu rassurantes. Contre la politisation de la vaccination par des acteurs politiques sans compétences médicales, nous prônons la liberté vaccinale et la valorisation des traitements, qui existent.

Le syndicat ERL ! rappelle aux élus de la Nation qu’il existe plusieurs manières de protéger nos institutions et les appelle à en faire usage au plus vite.

Contre le gouvernement Castex, l’Assemblée Nationale peut déposer une motion de censure : il suffit de la signature de 10% des députés, soit en l’espèce 58 d’entre eux, pour cela.

Contre le Président Macron, et en raison de ses manquements graves et répétés à la fonction présidentielle qui lui a été confiée, l’article 68 de notre Constitution prévoit qu’une des deux chambres peut proposer à l’autre la formation de la Haute Cour qui se chargera de le juger et de le destituer.

Nous exhortons nos élus à faire preuve d’audace et de courage : l’heure est grave. Nos libertés, nos droits, la République démocratique sont en très grand danger.


[1] https://www.francelive.fr/article/france-live/michel-edouard-leclerc-pret-a-restreindre-l-acces-de-ses-magasins-aux-titulaires-d-un-pass-vaccinal-7234212/

[2] https://www.francelive.fr/article/france-live/michel-edouard-leclerc-pret-a-restreindre-l-acces-de-ses-magasins-aux-titulaires-d-un-pass-vaccinal-7234212/

Freedom – Django Unchained
Libertés !